Les rituels créatifs de Florie (daily rituals)

Le mois dernier, j’ai lu un livre particulièrement inspirant : “Daily rituals : how artists work“, par Mason Currey. L’auteur y rassemble des habitudes, rituels et anecdotes de dizaines d’artistes, créateurs, scientifiques, poètes et autres personnalités qui ont marqué ces derniers siècles.

À partir d’interviews, biographies ou encore correspondances, quelques paragraphes sont dédiés à chaque artiste, avec une vision de leur journée idéale, leurs habitudes créatives et leurs petites excentricités.

Je me suis dit que ce serait rigolo d’imaginer à quoi aurait ressemblé une description de mes rituels créatifs avec le ton de ce livre. Du coup, je me suis prêtée au jeu. Imaginons ce que Mason Currey aurait pu raconter sur ma créativité quotidienne…

Florie Vignon (1986 – )

Écrivaine, poétesse et illustratrice, Florie a commencé à créer très jeune : le premier poème parvenu jusqu’à nous date de 1994, alors qu’elle n’avait que 8 ans. Comme beaucoup d’enfants de classe moyenne de son époque, elle s’est lancée dans de longues études, de japonais puis de communication, avant de travailler en tant que salariée pendant plusieurs années. Une époque où elle a délaissé sa vocation artistique. Mais à trente ans, elle finit par quitter son poste pour se consacrer à son art.

C’est à partir de cette époque que la créativité est revenue dans son quotidien, tandis qu’elle gagnait de l’argent comme indépendante en communication. Multi-passionnée, Florie a toujours jonglé entre plusieurs projets : romans de fictions, essais de non fiction sur la simplicité et la créativité, podcasts, vidéos, poèmes, illustrations et même des ressources pour aider d’autres artistes à trouver et suivre leur voie/x. Elle vit alors avec son mari en proche banlieue parisienne. Son appartement se situe dans une ancienne imprimerie, un détail qui lui inspirera plusieurs poèmes et nouvelles au fil de sa carrière.

L’écrivaine est matinale, mais pas trop. Comme elle l’indique dans l’une de ses vidéos, il ne faut pas compter sur elle pour se lever à 5h du matin. En général, elle se réveille vers 7h30, en même temps que son mari qui travaille en entreprise sur Paris. Le maître mot du matin, c’est prendre son temps. Un café noir, toujours sans sucre, une lecture de non-fiction qui nourrit l’esprit et l’âme, un peu d’exercice et quelques minutes de méditation avant de s’installer devant son bureau pour une heure d’écriture, minimum.

ma journée idéale sur aquarelle – (c) florieteller

Bien sûr, tout ne se passe pas toujours comme prévu, mais si elle n’écrit pas dès le début de la journée, explique-t-elle dans une interview en mars 2020, elle ressent une pression sur son temps, comme si les autres activités de la journée l’empêchaient d’écrire, de créer. Avec tous les voyages occasionnés à la fois par son métier d’autrice et celui de chef de communication pour un studio de jeu vidéo, Florie a appris à caler un peu d’écriture, de relecture ou de corrections dans un coin de la journée : dans le train, à l’aéroport ou dans d’innombrables chambres d’hôtel à travers le monde.

En fin de journée, une fois le travail rémunérateur terminé, elle se consacre à des activités moins créatives, comme relire les retours de bêta-lecteurs, publier des petits poèmes sur instagram ou corriger les répétitions, la grammaire et l’orthographe de ses textes.

Introvertie, Florie se présente peu aux soirées parisiennes, et si elle vient, c’est en début d’événement, après un bon dîner au restaurant. Elle protège fermement ses huit heures de sommeil et se couche rarement après 23h. “Sans sommeil, pas de créativité”, déclarera-t-elle plusieurs fois au cours de sa carrière.

————

C’est étrange de parler de soi à la troisième personne, en me projetant dans une future carrière où je serais suffisamment connue pour apparaître dans un livre comme Daily Rituals. Mais finalement, c’est un exercice très rigolo. Si le cœur vous en dit, je vous invite à faire le test pour vous-même : qu’écrirait Mason Currey sur vos rituels créatifs et vos journées de travail ?

Sommaire des essais

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *