L’hiver premier

À l’hiver premier, la nature s’endort. Les dernières feuilles mortes jonchent le sol et les branches nues s’élèvent sous le ciel gris.

Les fêtes s’achèvent. Dans les rues, les décorations laissent place aux sapins à recycler et aux affiches de soldes.

Dans la nature, les branches brunes s’élèvent sous le ciel gris tandis que les forêts prennent la teinte bleu-vert des conifères. Chez soi, on ôte les décorations , on prend des résolutions et on tire les Rois !

un voile de blancheur
posé sur la nature brune —
brouillard hivernal
— 30.12.2019

L’hiver premier est la première de mes vingt-quatre saisons. Il commence fin décembre, alors que les fêtes de fin d’années s’achèvent, et se termine autour de la mi-janvier, lorsque les derniers reliefs de Noël disparaissent des maisons et des rues…

Côté climat, l’hiver premier n’a pas l’apparence d’une saison avenante : la nature brune dort sous le ciel gris et la ville perd ses lumières festives. Mais je trouve malgré tout que c’est un moment plein d’énergie, de possibilités.

Possibilités

Même s’il est toujours temps d’évaluer et ajuster notre direction, la nouvelle année présente un rituel commun qui permet de se rappeler de prendre le temps d’évaluer nos possibles.

On se plonge alors dans les futurs rêvés, les aspirations et les envies pour en pêcher des résolutions, des objectifs et des projets.

La mise en action commence tout juste, et les premières difficultés ne se montrent pas encore à l’hiver premier.

Nous sommes portés par l’énergie des possibilités.

Pour l’hiver premier, j’ai aussi exploré…

  • Les petits plaisirs de l’hiver premier (liste)
  • Le repos de l’âme (essai)
  • Mot de saison : possibilités
  • Les soldes (essai)

Et vous, quel est votre hiver premier ? À bientôt par ici pour la saison suivante : l’hiver sec !

7 Comments

  1. Anne-Marie LECHESNE

    bonjour, pourrais tu me dire le nom de 24 saisons et comment elles sont découpées. Est ce qu’elles correspondent à deux par mois ou cela dépend. Merci d’avance pour ta réponse, j’aime beaucoup de que tu fais.
    Bon week-end.

    • florieteller

      Bonjour et merci pour ton message 🙂
      Je n’ai pas encore décidé le nom des 24 saisons à l’avance, pour l’instant il y a l’hiver premier et l’hiver sec !
      J’ai décidé d’observer, d’expérimenter et de découper les saisons au feeling au fil de l’année ^^ Si ça se trouve, ça ne fera même pas 24 au final, on verra bien…

      Belle journée !

      PS : les commentaires mettent quelques jours à apparaître lorsque c’est la première fois qu’on commente – c’est le système de modération manuelle de wordpress qui me permet d’éliminer les spam publiés par des robots 😉 Une fois un premier commentaire approuvé, normalement les suivants apparaissent sans que j’ai besoin de les approuver à la main ^^

  2. Mary

    Bonjour Florie!
    Merci pour ton partage généreux!
    Grâce à tout ça, j’ai enfin pris quelques minutes pour comprendre comment composer un kaïku et m’y mettre et j’adorerai continuer à partager avec toi mes essais (merci d’ailleurs pour ton retour très encourageant!!)!
    J’ai un coup de coeur pour ton aquarelle des “possibilités” pour laquelle la présentation faisant le rappel des polaroïd convient à merveille!
    Je m’étais essayée au polaroïd il y a quelques années et l’un d’eux me rappelle cette histoire de possibilités, c’était une photo d’ambiance après le lever du soleil vu de ma chambre de l’époque.
    Ton aquarelle est subtile et fine, le petit logo de triangles qui fait penser au sablier, ta calligraphie un peu maladroite qui n’en est que plus charmante, je le redis -le format , bref, c’est super inspirant!!

    Pour la petite histoire, (peut-être que tu la connais déjà), ce dégradé de bleus fait penser au moment de la journée super apprécié des photographes (quand ils utilisent la couleur) qu’on appelle “l’heure bleue” 🙂

    • florieteller

      Merci pour ce message super encourageant Mary ^^ Je ne connaissais pas “l’heure bleue” mais ça s’y prête très bien du coup en effet! Et ça me fait super plaisir si le projet 24 saisons t’a inspirée à composer tes propres haiku, ça me touche beaucoup si je peux inspirer à oser créer ! (et effectivement le petit logo des deux triangles, avec lequel je signe mon travail, représente un sablier, bien vu !)

  3. Pingback: Le projet 24 saisons – florieteller

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *