À l’angle de la rue de Charonne

À l’angle de la rue de Charonne, le 11 mai 2018, il ne s’est rien passé. Notre correspondant parisien s’est rendu sur les lieux pour vous.

Onze heures du matin. Le soleil brille et le bruit des travaux résonne dans la rue. Les travailleurs sont déjà partis, mais quelques chanceux qui font le pont se sont réunis à la terrasse du café du coin. Ce devait être la pause pour les travailleurs quand je suis arrivé : le bruit de la bétonnière s’est arrêté. Le feu est passé au vert. Les voitures ont démarré et avancé. C’est à ce moment-là que tout a commencé. Deux amies sirotaient leur café sous le soleil de printemps. Un maçon allumait une cigarette. Le chauffeur a changé de station radio. J’étais là, témoin impuissant. Le 11 mai 2018, à 11h03, à l’angle de la rue de Charonne, il ne s’est strictement rien passé.

Retrouvez en page suivante les témoignages des habitants du quartier.

(52 micronouvelles en 2018 – 18/52 – série : drôles de news)

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *