Dans les brumes

On dit que sur ces quais, une jeune fille aimait à se promener pour échapper à la pauvreté et la violence de son foyer. Elle fredonnait des airs à la fois tristes et empreints de compassion, donnait une pièce aux mendiants et observait les reflets de la lune scintillant sur le fleuve. Un jour de novembre, elle cessa de venir. Nul ne sut ce qui lui arriva. Victime d’un coup plus fort que les autres, envoyée à la campagne, enfuie loin de cette vie… 

Depuis, on dit que sa silhouette apparaît parfois sur le quai à la nuit tombée, dans les brumes de l’automne. On dit que si votre cœur est pur et lourd de tourments, vous entendrez un chant apaisant et trouverez la chance dans votre vie pour les semaines à venir. Mais il se murmure aussi que si votre cœur est noir et vos intentions malsaines, vous ne ressortirez peut-être jamais de ces brumes d’automne…

Joyeux Halloween !

(Writober jour 31)
(52 micronouvelles en 2018 – 50/52 – série : microfables)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *