Carré azur

un carré azur
premiers soleils de printemps
les toits de Paris
— 19.03.2019

Pour le poème de la renaissance printanière, j’ai choisi un haiku (court poème japonais) composé au printemps dernier, alors que je levais le nez depuis les rues du Marais à Paris.

Entre les bâtiments, j’ai aperçu un carré de ciel bleu, symbole du retour des beaux jours.

J’ai choisi un poème de l’an dernier plutôt que d’en composer un cette année parce que, même en ville, la renaissance printanière est une saison qui se sent avant tout dans la nature, et au moment où j’écris ces lignes, nous sommes confinés à domicile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *