L’âge du pourquoi

Comme tous les dimanches, Paul accueillit l’automate de ménage loué pour trois heures ; mais ce jour-là, au lieu de demander quelles parties de la maison nettoyer, il se tourna vers Paul et lui demanda : pourquoi on vit, pourquoi on meurt ?


(Writober jour 6)
(52 micronouvelles en 2018 – 24/52 – série : en une phrase)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *