Dans l’émission de cette semaine, je vous parle de l’idée de définir UNE priorité. Si trop d’éléments sont prioritaires en même temps, alors plus rien n’est prioritaire. Je vous explique en quoi cela m’aide à me focaliser sur ce qui est important, et comment je le rends compatible avec mes activités plurielles…

Points abordés

  • Par définition, la priorité devrait être au singulier, mais nous les multiplions de nos jours
  • L’intérêt de définir une priorité
  • Est-ce que définir UNE priorité m’oblige à laisser tomber tout le reste ?
  • Concilier le besoin de diversité et la nécessité de prioriser
  • Trouver un équilibre pour soi

Retrouvez le script complet de l’épisode en PDF sur Patreon pour les voyageurs et plus !

11 Comments on “Définir UNE priorité | BN141”

  1. Bonjour Bonsoir Florie!
    Extrêmement intéressante l’analogie entre les sprints et le travail dans un projet artistique !
    Cela remet une notion de “deadline” motivante et oblige à créer une liste de tâches réaliste (vu qu’on définit clairement la fin)
    Moi qui ai plein d’idées emmêlées et du mal à passer à l’action, je pense que ça va m’aider!
    en écoutant tes explications, j’ai mis sur pause un instant et griffonné une mindmap pour mon projet de poésies et hop! je vois clairement ce que j’ai à faire pour avancer par rapport à où j’en suis – et je prends conscience qu’il y a des choses à faire même les jours où je n’ai pas l’inspiration d’écrire…
    THANKS A LOT

    • Oh c’est trop chouette cette mindmap pour le projet poésie ! C’est vrai que ce genre de cadrage en mettant des dates précises permet aussi de voir ce qu’on va réellement avoir le temps de faire pour s’alléger un peu la charge de travail et éviter de trop s’en mettre ^^

  2. C’est rigolo, j’ai justement noté que je me sentais submergée ce matin même, sous tous mes projets en cours, que ce soit pro ou non ^^

    On est justement en train d’essayer de mettre en place des sprints à mon boulot (je suis dev). C’est plus ou moins efficace pour le moment, mais il y a la difficulté de la taille de l’équipe.

    Et ça me fait penser que ça fait plusieurs mois que j’ai un système de sprint avec une amie pour nos projets créatifs en général, et là ça marche pas trop mal parce qu’on se gère comme on veut et qu’on s’engage en quelque sorte envers l’autre, ça fait d’une pierre deux coups 🙂

    • Ah c’est chouette ça les sprint en groupe ! Pour le côté équipe de dev, j’ai entendu une expression récemment qui m’a fait sourire : la théorie de la pizza. En gros l’idée est qu’une équipe marche bien jusqu’à 5 personnes (en théorie parce qu’on peut se partager une pizza jusqu’à 5) mais à partir de 6 mieux vaut faire deux équipes de 3. Je ne suis pas dev moi-même donc je ne sais pas si c’est vrai, mais peut-être que les sprints sont plus efficaces avec des équipes plus réduites ?

      • C’est ce que je pense : qu’il vaut mieux être en équipe réduite. D’après les derniers que j’ai fait, à quatre ça marche bien, à sept on se marche dessus et on n’avance pas :/
        Je ne connaissais pas la théorie de la pizza, j’aime bien ! Je vais garder ça de côté 😀

  3. Bonjour,
    Hors le travail, je ne priorise presque jamais. Le “presque” tient aux mois de Novembre et Avril, pour le NaNoWriMo.
    J’ai besoin de toutes mes activités, et d’alterner les sujets. Parfois je travaille un peu plus sur un projet mais les autres ne sont pas stoppés pour autant. Il y a toujours un coin de mon cerveau pour préparer la suite.
    Bien sûr, mes réalisations traînent en longueur, souvent sur plusieurs mois, mais cela m’évite de m’épuiser sur un seul sujet, et ne plus avoir d’énergie pour le reste. J’ai besoin de diversité pour avancer.
    En temps normal, hors nano, donc, je ne pratique pas de sprints ni ne pose de deadlines. Le plaisir d’abord. Le stress n’a pas sa place.

    • Bonjour ! Je comprends tout à fait l’état d’esprit 🙂 Je suis bien d’accord que dans tous les cas, le stress n’a pas sa place. Je commence à penser que s’il y a du stress, c’est que notre mode d’organisation n’est pas adapté à notre façon de fonctionner…

  4. Bonjour Florie, j’étais entrain d’écouter ton podcast sur LA priorité a choisir, ceci m’a fait penser au livre Make time. Je ne sais pas si tu le connais, il est vraiment intéressant dans la façon d’optimiser son temps pour faire ce qui compte vraiment.

    https://maketime.blog

  5. Mouhahaha je reviens ici lire les commentaires des uns et des autres et tu dis exactement ce qu’il se passe pour moi : “s’ il y a du stress, c’est que notre organisation n’est pas adaptée à notre fonctionnement”
    en plein dedans ! visiblement, je n’ai pas encore trouvé quelle est LA priorité à mettre devant toutes les autres ! merci pour toutes ces réflexions

    • Je pense que ça prend du temps aussi d’explorer tout ça et de s’aligner avec notre fonctionnement et nos envies, c’est normal ! En tout cas, je pense que j’en reparlerai de cette affaire d’organisation et de mode de fonctionnement parce que je pense que c’est super important 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *