Floraisons colorées

À travers la fenêtre, les branches, encore nues il y a quelques semaines, affichent un feuillage d’un vert profond et vibrant.

Dès le matin, une lumière vibrante s’invite à travers les stores.

Le ciel affiche déjà un bleu éclatant au lever, alors que je rejoins le salon, yeux plissés et café en main.

À travers la fenêtre, les branches, encore nues il y a quelques semaines, affichent un feuillage d’un vert profond et vibrant.

tête bleue et ventre jaune
prend le soleil sur la branche
une bribe de printemps
— 7.4.2020

Une mésange à la tête bleue et au ventre jaune se pose sur les branches feuillues pour nous chanter mille promesses tandis qu’un avion laisse un sillon d’une blancheur immaculée sur le ciel franc. La nature explose de mille couleurs et nous invite à se joindre à la danse.

À chaque sortie, le paysage est différent. Rien ne change aussi vite qu’à la saison des floraisons colorées. Un jour, les magnolias ouvrent leurs longs pétales blancs. Ensuite, ce sont les glycines, puis les lilas avec leurs délicates fleurs d’un violet vibrant. Les rosiers éclosent et chaque promenade au parc devient une découverte émerveillée.

Sur les étals des marchés, même les légumes se parent de couleurs vivantes : les fraises d’un rouge profond, les asperges vertes…

Dans la vie aussi, tout s’accélère. À peine sortis du week-end de Pâques, l’école reprend, le travail bat son plein et les projets éclosent, se préparent à l’été.

Les floraisons colorées, c’est aussi le plaisir de retrouver les vêtements d’été. Même s’il est sage de garder une petite laine dans le sac, les températures se font si clémentes que l’on ressort les pantalons légers, les jupes, les robes et les petits hauts colorés de l’été dernier.

J’aime à jouer avec des vernis aux mille teintes, me joignant à la nature dans l’explosion colorée de la saison.

Photographies de lilas : 22 avril 2019, Auvergne.

Note du 23 avril 2020

En 2020, les fleurs deviennent réconfort.

Des touches de couleur aperçues par la fenêtre, le lilas du voisin en fleurs sur le chemin de l’épicerie, les arbres urbains vibrant d’un vert éclatant sous le ciel bleu.

Et les plantes d’intérieur, elles aussi, vivent une explosion de vie.

Alors je bouture, je rempote et j’observe les nouvelles feuilles de ma jungle intérieure, en attendant de pouvoir, enfin, me promener dans la nature insouciante…

Pour rappel, si ce projet 24 saisons vous intéresse, je vous invite à aller voir le hashtag #projet24saisons sur instagram ou les bribes sur ce thème sur mon journal d’artiste en ligne Le temps conté.

Belle journée et prenez soin de vous !

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *