L’éveil chaotique

L’éveil chaotique, c’est le retour de l’énergie organique.

Les pièges de douceur ensoleillée suivie de rafales de pluie aussi intenses que brèves.

Les giboulées nous fouettent, nous mouillent, nous sortent de la torpeur hivernale. C’est le coup de fouet, la percée de sève, les premiers bourgeons sous le vent frais.

un vent de fraîcheur
sous les nuages argentés
neige de pétales blancs
08.03.2020

Malgré les courtes ondées, la grêle intermittente et les nuages toujours changeants, l’éveil chaotique marque une envie presque viscérale de sortir de chez soi.

Goûter l’air frais, observer les premiers signes du printemps, se promener en campagne ou oser le café en terrasse dans les villes.

Comme si la nature s’éveillait jusque dans nos cellules, nous donnait envie de renaître, recommencer, fleurir à notre tour.

Alors on met le nez dans la garde-robe et on ressort les vestes de mi-saison, les écharpes légères et les petites chaussures.

Et on se fait la promesse de ne pas se découvrir d’un fil, parapluie dans le sac…

Un peu en retard pour cette saison qui se termine mi-mars, mais j’espère que vous en avez bien profité. Le printemps ne fait que commencer ! Rendez-vous pour la prochaine saison : la renaissance printanière

One Comment

  1. Pingback: L’hiver indolent – florieteller

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *